1908 – 1909

 

Gare aux voitures!

   Il faut aviser! Les rues de Paris sont en train de devenir impraticables. Le flot, grandissant sans cesse, d’une circulation de plus en plus active, l’introduction, depuis quelques années, de nouveaux moyens de transports plus rapides à la fois et plus brutaux, tout concourt à rendre  vertigineux ce battement de vie de la capitale. Les pages qui vont suivre, avec leur impressionnante danse des chiffres, évoquent le formidable tableau et mettent en évidence la nécessité qui s’impose de parer d’urgence à un danger par lequel nous sommes tous maintes fois sentis menacés………     Suite……

PARIS – VIGNOBLE

      Saviez-vous qu’on fît encore la vendange à Paris, Les raisins n’ont pas cessé d’y mûrir. C’est ce que va nous révéler une promenade aux lieux où des vignerons plus ou moins improvisés fabrique la piquette de Montmartre et le petit bleu de Ménilmontant…….   Suite……...

LA JEUNESSE DES ECOLES SE FÂCHES

  La Jeunesse des écoles se fâche   Nous arrivons à la fin de l’année scolaire  et nos enfants ou petits-enfants passent leurs diplômes après avoir revendiqué quelques mois. Mais la jeunesse en 1908 elle aussi faisait-elle de même et leur arrivait il de manifester au lieu de travailler, si vous voulez le savoir  lire la suite de ces premières phrases…         « Encore une fois, le quartier Latin a été le théâtre de troubles bruyants qui, éclatant à la fin de l’année qui vient de s’écouler, se sont prolongés jusque dans l’année nouvelle. . . . . . . . . »   Suite………

DOMICILIES SUR LES TOITS DE PARIS

Domiciliés sur les toits de Paris  Vous trouverez dans ce récits un métier qui de nos jours a disparu, mais peut être un de vos ancêtres le pratiquait-il.    « Tandis que nous trottinons sur le sol, à l’instar des fourmis, il existe des gens qui, sans être couvreurs de profession, passent leur vie au-dessus de nos têtes sur le faîte de nos monuments, entre le sol et les nuages: ils y ont leur habitation, ils y donnent leur adresse! Une visite à ces extraordinaires «hommes des toits » nous réservera plus d’une surprise. Avez-vous de bonnes jambes, êtes-vous cuirassés contre le vertige ? Venez donc avec nous et grimpons de compagnie vers ces personnages singuliers, qui occupent…de si haute situations!………    Suite………….

QUAND TOUT LE MONDE AURA DES AILES

LA ROUTE DE L’AIR DANS QUARANTE ANS
              La conquête de l’air qui, après tant de siècles écoulés, semblait encore une chimère, est désormais un fait accompli. Le dirigeable manœuvre avec une précision qui en ferait, en cas de guerre, le plus précieux auxiliaire de nos armées……………        Suite…….

IL FAUT QUE TOUS LES CONSCRITS SACHENT LIRE

Un fait des plus graves vient d’être constaté qui soulève partout dans le pays une  émotion profonde. En dépit des efforts multiplier pour répandre l’instruction, le nombre des conscrits  qui ne savent ni lire ni écrire augmente dans une forte proportion. A quoi tient cette situation déplorable ? Il est inutile de faire ressortir l’intérêt d’une telle question à une époque qui tient l’ignorance pour une tare impardonnable……   Suite…….

L’ECOLE DES SPORTS D’HIVER

Chaque année grandit la vogue et s’accroît le nombre des sports sur la glace. Ils passionnent tous ceux qui trouvent dans l’exercice au grand air et dans la sensation vivifiante du froid un plaisir incomparable. En donnant ici à nos lecteurs les détails les plus précis et les renseignements les plus pratiques, nous inspirerons sans doute à beaucoup d’entre eux le goût des ces sports si hygiénique et à la fois si amusants……..    Suite…..

Ce que coûte une journée de neige à Paris

                 Les Parisiens, le 29 décembre dernier (1908), ont eu une désagréable surprise. Vers midi, quelques flocons de neige, légers comme un fin duvet, voltigèrent timidement dans l’air gris de cette triste journée d’hiver………     Suite….. ……….

 

LE PLUM-PUDDING FLAMBE

Autour de ces mets traditionnels sans lesquels on n’imagine pas que certaines fêtes puissent se célébrer, se groupent toutes sortes d’usages, de cérémonies, de coutumes ou touchantes ou joyeuses. Évoquons à propos du pudding de Noël  les rites pittoresques qui s’y rapportent, et tâchons d’évaluer les quantités énormes qu’en absorbent chaque années nos voisins d’Outre –Manche pour qui la fidélité au gâteau national est une forme du patriotisme………..  Suite ………..

 

À DEUX DOIGTS DE LA GUERRE

Aurons-nous la guerre ? C’est la question qu’on a pu se poser pendant plusieurs jours, à la fin de l’année qui vient de s’écouler. D’ heure en heure, on  fut sur le point de croire que la parole décisive allait être prononcée. Que serait-il arrivé à cet instant précis ? Quelle série d’opérations multiples, compliquées, délicates, se serait aussitôt déroulée, comme par l’effet d’un subit déclenchement  en vue de faire passer notre armée du pied de la paix au pied de la guerre ? Quels préparatifs occuperaient les premiers jours qui suivent la déclaration ? C’est le spectacle de cette activité intense et réglée dont nous allons donner ici le tableau dans toute la précision dès ses infinis détails, évocation grandiose sur laquelle planent les images sacrées de Devoir et de la Patrie…….     Suite.….

 

LA SEMAINE DES CONFISEURS

                         Les bonbons, tout le monde en reçoit- ou en offre – et tout le monde les aime. Entrons dans la boutique du confiseur ; pénétrons dans son laboratoire ; assistons à la confection de ces petits poèmes de gourmandise : fondants, marrons glacés qui veulent être sitôt dégustés, chocolats dont les intérieurs nous réservent autant de surprises, comment  les fabrique-t-on ? Essayons de dresser un bilan de cette « grande semaine » de la confiserie. Sujet d’actualité s’il en fut, au moment où boites, sacs, bonbonnières s’entassent dans le salon de l’élégante……….     Suite
 

Retour

Be Sociable, Share!
  • Twitter
  • Facebook
  • email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *